les événements passés

requeer x HERstory
La soirée des visibilité.e.s

Samedi 23 novembre 2019
Esplanade le pavillon, FRAC Réunion, Saint-Leu.

Dans le cadre du finissage de l’exposition HERstory portée par Julie Crenn et Pascal Lièvre, le FRAC RÉUNION invite Brandon Gercara à activer son projet ReQueer au cours d’une soirée événement.

L’artiste « propose un espace commun entre recherches, arts et politique afin de favoriser la visibilité des corps à l’intersection de multiples oppressions. Ces corps colonisés, ces corps queer, ces corps d’à-côtés. Ce laboratoire de recherche se développe à travers un espace festif. La fête, définie comme un espace de collectivité et de sociabilité, marque une certaine subversion des normes : espace de contre-pouvoir où l’on se joue de l’ordre du quotidien, espace du corps et de la libéralisation du mouvement ; de véritables safe-spaces, permettant de s’éloigner du corps performé et de s’ouvrir vers de nouvelles interactions. »

AU PROGRAMME

  • Activations des différents dispositifs ReQueer.
  • Lipsync sur la voix de Françoise Vergès

  • Intervention du DJ Scholar .G

  • Strike a pose en collaboration avec Cosmic Girl

DRESS CODE PROPOSÉ
Camp* queer.
Le non-naturel, l’artifice, l’exagération, théâtrale, ironique, kitsch, voyant.

* Le terme camp fait référence à “Notes of Camp”, un essai publié en 1964 par l’autrice et militante Susan Sontag. Le mot camp, l’indissociable de la communauté LGBTQQPI2SAA, est tiré du français « se camper » (« prendre la pose »).
#Décolonial #LGBTQQPI2SAA+ #Queer #Réunion #ReQueer #Diversité #Kwirizé

Article de presse

Espace de documentations/archives

Du 24 au 31 octobre 2019
À l’École supérieure d’Art, Le Port, Réunion

Vous aurez l’occasion de consulter les multiples discussions qui ont eu lieux autour de la table ronde, des tables hautes, mais aussi des documents textes/vidéos, des productions réalisées dans le cadre de la recherche requeer.

Rant dann ron !
Nuit européenne des chercheur.e.s

27 septembre 2019
À l’I.A.E, Saint-Denis, Réunion

Auriez-vous imaginé que le lip sync -Exercice de mime théâtralisé pratiqué par les drag-quenns et les drag-kings- était un support de recherche ? 
Deux dispositif de requeer seront activés :

  • Un lip syn de Françoise Vergès à propos de Un féminisme décolonial, chez France Culture ;

  • Rent dann ron !, un temps d’échange sur les problématiques que soulève une marche des fiertés à La Réunion.

requeer X Orizon (IDAHOT 2019)

17 mai 
Bar Le Scandale, Saint-Gille, Réunion

requeer
Le lancement

1er Mars 2019
ESAR, Le Port, Réunion

Re-penser les identités de genres et sexuelles dans le territoire Réunionnais.
Dress Code : Genre fluide.
Veuillez confirmer votre présence  en envoyant nom et prénom à : info.re.queer@gmail.com

Les soirées ReQueer sont des espaces festifs et de sociabilités inclusifs à la diversité sexuelle ; mais aussi et surtout des espaces de recherches sur l’ensemble des dynamiques de dominations qui entourent les identités de genres, de sexes , de race et de classe à La Réunion. 
À mi-chemin entre le format de labo de recherche et du monde de la nuit, nous proposons un temps de réflexions, de dialogues et de productions plastiques pour se questionner, une bière à la main, à propos de l’intersectionnalité.
C’est au lendemain des multiples oppressions qu’a connues notre île sœur, causant l’annulation de la marche des fiertés, et face à l’échec de celle de La Réunion, que nous souhaitons proposer une alternative pour faire avancer la cause queer réunionnaise.
La Réunion connaît des « spécificités » singulières aliénant la construction des identités : son contexte géographique, climatique, socio-économique, postcolonial, culturel et cultuel, empêche de calquer la pensée occidentale à ce territoire insulaire. Ainsi la mixité impose un nouveau mode de pensée et ce même si la mentalité reste fidèle aux principes des sociétés conservatrices.

Programme libre :

– Projection du court Métrage « Démavouz mon kor » de Marcelino Meduse, Aloïs Fructus.
– Brandon Gercara, Performance « Lip Sync, Elsa Dorlin, Sexe, race et classe : pour une épistémologie de la domination ».
– Présentation des recherches sur la construction de l’identité sexuelle à l’aide d’un jeu de l’oie systémique, par Madeleine Begue.
– Présentation de l’application « Re:Queer », par Jayce Salez.
– Présentation de l’association Orizon
– Performance « The creation » par Esther Hoareau.
– Activation des dispositifs de dialogues.
– After (lieu secret /ramenez vos boissons et un maillot de bain).

Madeleine BEGUE, Sexologue M.A. Candidate au PhD sexologue – Département de Sexologie UQAM.
Ses travaux de recherches portent sur la construction de l’identité sexuelle de personnes homosexuelles à La Réunion. Elle s’intéresse particulièrement aux dynamiques familiales lors du coming out et aux interactions tout au long de ce processus. Le Jeu de l’oie systémique, dans ce contexte est utilisé comme support d’entrevue pour faire émerger des trames chronologiques familiales dans lesquelles le coming vient s’insérer.

Esther Hoareau, Artiste plasticienne.
Esther Hoareau est diplômée de l’École nationale supérieure d’art de Dijon en 2001, et a également étudiée à la Nagoya University of Art in Japan, à l’École des Beaux-Arts de La Réunion, et au CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) de Beaune, en Viticulture et Œnologie. Ses médiums de prédilection sont la photographie, la vidéo et l’écriture. Elle est aujourd’hui enseignante à l’Ecole Supérieure d’Art de La Réunion.

Marcelino Meduse, Comédien, auteur-metteur en scène.
Choisi pour faire partie des dix Réunionnais qui suivront Wajdi Mouawad (dramaturge libanais et actuel directeur du Théâtre La Colline) durant cinq ans autour du projet initiatique « Avoir 20 ans en 2015 ». Marcelino a suivi en parallèle du lycée des cours de théâtre au Conservatoire à Rayonnement Régional de La Réunion où il est allé jusqu’au cycle 3. Marcelino est ensuite artiste associé au Centre Dramatique de l’Océan Indien sous la direction de Lolita Monga. En 2017, il  crée la Compagnie Aberash en 2017 et avec lequel il écrit et met en scène « De toute mon existence ». En 2018, il écrit le scénario du court-métrage « Démavouz mon kor », commande de l’association OriZon et produit par la Compagnie Aberash. Présent sur le territoire de Saint-Benoit pour un processus de recherche qui aboutira sur une création en septembre 2019, la Compagnie Aberash est partenaire du Théâtre Les Bambous.

Jayce SALEZ, Artiste plasticien.
Né au Port, et après y avoir passé la totalité de sa scolarité et la majeure partie de sa vie, il découvre en 2015, via le programme Erasmus, l’Angleterre. Le regard extérieur qu’il a alors pu poser sur son île l’a rapproché de questionnements sur la dimension géographique de l’identité : le rapport de chacun au territoire, aux lieux, les sentiments d’appartenance…
De retour à La Réunion l’année suivante et après avoir conclu son cursus à l’Esa, il travaille actuellement en tant que graphiste dans une agence de communication digitale.

 *L’intersectionnalité est une notion employée en sociologie et en réflexion politique, qui désigne la situation de personnes subissant simultanément plusieurs formes de stratification, domination ou de discrimination dans une société.